Note importante:
Tous nos produits ont été testés de façon exhaustive. Cependant, comme tout cuir est unique, de par sa matière première et par les méthodes et produits de tannerie, nous recommandons de toujours faire un test dans un coin moins visible AVANT l'application de n'importe quel produit d'entretien du cuir.
» FAQ / SUPPORT » LE CUIR D'AMEUBLEMENT

LE CUIR D'AMEUBLEMENT  (partie 1)

Description, Définitions et
Comment choisir le bon cuir?

Leather furniture making
How to choose the right leather?

Introduction

Installer chez soi un ensemble salon composé d'un canapé et de deux fauteuils revient à y faire entrer 7 vaches! En dehors de tout problème de défauts de fabrication, il n'existe pas deux animaux dont la peau ait un aspect parfaitement identique.

La peau est un produit naturel sur lequel s'inscrit toute la vie de l'animal. Vouloir une peau de taureau sans défaut est aussi utopique qu'exiger d'un homme mûr qu'il ait une peau de bébé.

Les tris successifs des peaux en tannerie permettent de trouver celles qui conviennent le mieux et de sélectionner les méthodes de tannage appropriées. On ne peut accepter un défaut majeur au milieu d'un coussin. Toutefois, un défaut mineur pourra être caché avec un traitement Pleine Fleur Pigmentée. Ces exigences propres à l'ameublement expliquent que la matière première compte pour une part importante dans le prix d'un meuble en cuir.


La matière première :

Les espèces animales

Les bovins constituent l'essentiel des approvisionnements en peaux pour l'ameublement.

  • Bœuf, vache, taureau
    • On emploie aussi le terme de « vachette ». La vachette est un cuir de bovin adulte, quel que soit sa taille ou son sexe. Les peaux en provenance d'Europe du Nord, d'Allemagne, de Suisse et d'Autriche sont appréciées, car les conditions d'élevage et d'abattage y ayant cours permettent d'obtenir des peaux présentant peu de défauts.
  • Veau
    • Le veau est également employé. Sa fleur (partie utilisable de la peau), remarquable par sa finesse, est en contrepartie plus fragile que celle d'un animal adulte.
  • Buffle
    • Le Buffle aime les lieux humides et marécageux où les parasites sont nombreux. Ainsi, les conditions de vie de ces animaux sauvages (parasites, blessures, ronces et épineux...) laissent de nombreux défauts visibles et déprécient la valeur de leurs cuirs... On utilise donc aujourd`hui essentiellement les peaux de jeunes animaux d'élevage. Le dessin du grain de la peau du buffle est formé par l'implantation régulière, mais espacée, de la gaine des poils. Par une technique de fabrication particulière, ce grain est accentué pour donner un aspect « rustique » à la peau.

Malgré ce qu'évoque son nom, la vachette est tout aussi résistante que le cuir de buffle, d'autant plus qu'elle provient (sauf exception du cuir de veau, plus fragile) de bovins (bœuf, vache et taureau) adultes. La différence essentielle entre la vachette et le buffle provient donc de l'aspect de surface.

La différence d'aspect et de qualité du cuir dépend par ailleurs autant de la zoologie que du mode de fabrication et de l'art du tanneur. Le savoir-faire du tanneur et du fabricant de meubles est précisément ce qui permet d'exploiter au mieux le produit de base.

Le paradoxe du cuir est grand: la peau est un sous-produit récupéré sur le carreau des abattoirs, mais grâce à l'art du tanneur, le cuir qui sort de ses ateliers est un des produits les plus nobles qui soient!

Les défauts

Plus le cuir a des défauts, plus il devra être travaillé pour obtenir un fini acceptable. Les principaux défauts rencontrés sur les peaux de bovins sont:

  • Les défauts parasitaires.
  • Les défauts de structure. (Exemple: rides)
  • Les défauts traumatiques. (Exemple: cicatrices)
  • Les défauts de manipulation. (Exemple: à l'abattoir, séparer la peau trop brutalement provoque un défaut semblable à des vergetures.)

Les types de cuirs

Meilleures parties de la peau pour faire du cuir d'ameublement

Meilleures parties de la peau pour faire du cuir d'ameublement

En France, un décret de 1986, modifié en 1989, codifie, normalise et rend obligatoire un étiquetage informatif précisant la matière, l'espèce animale et la finition du cuir. Pourtant, rares sont les manufacturiers qui en font mention. Avant de faire un achat, n'hésitez pas à vous faire donner le maximum de précisions et à faire définir, par écrit sur la facture, la qualité du cuir.

Voici les cinq appellations du cuir généralement admises:

  • Pleine Fleur Aniline


    • Définition
      • Cuir qui a conservé la totalité de sa fleur, avec la surface d'origine aux grains naturels et aux pores apparents. La coloration en profondeur à l'aniline est réalisée avec des matières colorantes. Il peut avoir ou non une mince couche de finition transparente.
    • Ce que nous en pensons
      • C'est la meilleure qualité et la plus chère. Seuls les cuirs sans défaut subissent un tel traitement. Peu protégés, ces cuirs, qui se patinent bien en vieillissant, restent fragiles. Déconseillé si vous avez des enfants ou un chat.
  • Pleine Fleur Pigmentée


    • Définition
      • Le cuir a également conservé l'intégralité de sa fleur, mais a reçu en surface, en plus d'une teinture dans la masse, un apprêt coloré opaque qui unifie l'aspect, masque les défauts légers et protège.
    • Ce que nous en pensons
      • Réservé aux beaux cuirs, ce traitement leur assure un bon comportement. Agréable à l'œil et au toucher, résistant et solide, peu fragile, c'est le compromis idéal entre solidité à l'usage et esthétisme.
  • Fleur Corrigée Pigmentée


    • Définition
      • Afin d'uniformiser la surface du cuir et faire disparaître ses défauts, rides, écorchures, on ponce plus ou moins la fleur, puis on applique une protection filmogène pigmentée, lisse ou grainée par impression. On parle aussi de fleur rectifiée ou effleurée.
    • Ce que nous en pensons
      • Les cuirs utilisés ne sont pas de qualité supérieure et l'aspect obtenu manque de naturel. Ils offrent néanmoins souvent une bonne résistance à l'usage intensif.
  • Croûte de cuir (ou refente de cuir) pigmentée


    • Définition
      • Il s'agit de la partie inférieure du derme, sur laquelle a été appliquée une protection pigmentée très épaisse. L'aspect peut être lisse ou grainé (en relief), par impression d'un grain artificiel. Ce matériau n'a pas droit à l'appellation cuir. Son comportement en ameublement est très médiocre.
    • Ce que nous en pensons
      • À proscrire sur l'assise et le dossier du canapé. Associé avec de l'étoffe, la croûte est parfois utilisée sur le châssis du canapé. Certaines croûtes de bonne qualité peuvent bien s'y comporter. D'une façon générale, elles sont à déconseiller en ameublement..
  • Nubuck


    • Définition
      • Un cuir dont l'aspect velu et duveteux est obtenu par un léger ponçage de la fleur, laissant apparents le grain et les pores de la peau. ATTENTION: ne pas confondre le Nubuck avec la croûte velours (Suède ou Daim). On trouve parfois sur le même canapé, des coussins en Nubuck et une structure en croûte velours. Même si la croûte velours peut relativement bien se comporter si elle n'est utilisée ni sur l'assise ni sur le dossier, le mariage des deux est à déconseiller. Ils ne vieillissent pas de la même façon dans le temps et peuvent changer différemment de couleur.
    • Ce que nous en pensons
      • Pour obtenir un beau Nubuck, on utilise généralement une bonne peau. C'est donc une matière très agréable, douce au toucher et aux teintes veloutées. Le Nubuck reste néanmoins fragile et délicat à entretenir. Un traitement imperméabilisant s'impose. Son prix est élevé.

NOTES:

  • On peut presser les 3 premiers types de cuir pour leur donner du relief sans qu'ils perdent leurs noms respectifs. (Par exemple: Vachette Pleine Fleur Pigmentée avec relief imitation crocodile)

Conclusion

Une compréhension des termes ci-dessus devrait pouvoir vous aider à faire un choix éclairé quant au rapport qualité-prix-durabilité.

Avant de passer à la seconde partie de cet article, il convient de noter à nouveau que le cuir est une matière naturelle et qu'une certaine usure est tout à fait normale. Par exemple, un cuir de couleur pâle aura tendance à foncer, alors qu'un cuir foncé aura plutôt tendance à s'éclaircir. Certaines conditions précipiteront ce phénomène: l'exposition au soleil, à une source de chaleur ou à l'humidité, sont particulièrement dommageables pour le cuir. Il est donc recommandé de ne pas exposer son meuble en cuir directement au soleil ou à l'humidité. Si ces conditions sont inévitables, il faudra porter une attention particulière à l'hydratation du cuir et faire l'entretien « régulier » plus souvent car, une fois « brulé », le cuir ne pourra jamais être complètement restauré.

Rappelez-vous toutefois que meilleur est le cuir et plus l'entretien a été fait avec soin, plus le cuir aura tendance à gagner en richesse et en texture. Il convient donc d'introduire maintenant les notions essentielles à l'entretien optimal du cuir d'ameublement.

Divan en cuir jaune